Vague de dénonciation sur les réseaux sociaux: que faire lorsque vous êtes accusé de harcèlement sexuel sur le Web?

12 août 2020

L’effet d’entrainement causé par le mouvement #MeToo qui a pris naissance en 2017 a donné lieu à de nombreuses autres vagues de dénonciation en ligne. Les victimes se tournent vers les médias sociaux pour le sentiment de prise de pouvoir (et parfois l’anonymat) inhérent pour rendre public leurs présumées expériences. Facebook et Instagram sont des plates-formes particulièrement populaires auprès des victimes présumées pour dénoncer leurs harceleurs. Les autres utilisateurs de ces applications sont généralement généreux de leurs clics de soutien, de leurs commentaires et de partages même s’ils ne sont pas familiers avec la victime, l’accusé ou les détails entourant la situation.

L’accessibilité, l’anonymat et la facilité de diffusion large sur les réseaux sociaux des histoires de harcèlement sexuel on entraîné une augmentation du nombre de personnes accusées de harcèlement sexuel sur le Web. Alors, que faire losque vous avez été accusé de harcellement sexuel ou d’agression sexuelle et que cette accusation circule sur Internet et sur les réseaux sociaux?

Voici quelques éléments à considérer si vous vous trouvez dans cette position inconfortable (et souvent injuste et injustifiée).

Limiter les dégâts: la première chose à faire

La première chose à faire losqu’on est accusé de harcellement sexuel en ligne est de chercher un avocat approprié. Une accusation peut avoir un impact dramatique et durable sur votre casier judiciaire, vos options d’emploi et vos relations, y compris avec votre conjoint, vos amis, votre famille et même limiter vos droits d’être avec vos enfants. En tant que tel, il est essentiel que vous recherchiez un avocat qualifié pour aider à contenir les dégâts et dommages inutiles qu’une accusation peut causer.

Attraper un stylo

La deuxième chose la plus importante pour un accusé, s’il a été dénoncé sur les réseaux sociaux, est de s’asseoir et de documenter tous les détails de la situation. Notez tout ce dont vous vous souvenez qui pourait soutenir vos affirmations concernant les dates, les heures et les circonstances où vous êtes entré en contact avec l’accusateur. Les conseils pour vous rafraichir la mémoire incluent la vérification des applications GPS et de cartes sur vos appareils mobiles, les reçus d’achats, y compris les produits et services, la consultation des historiques d’appels de votre téléphones, les SMS et les messages envoyés.

Interrompre l’activité des médias sociaux;

Ne rien supprimer, surtout ce qui concerne les réseaux sociaux. Il est en effet très tentant de supprimer des comptes ou de supprimer du contenu, y compris des photos, des publications, des commentaires, des suivis etc. Ce n’est PAS ce que vous devez faire si vous êtes accusé de harcèlement sexuel sur les réseaux sociaux. La suppression ou la modification du contenu ou des comptes pourraient nuire à la défense de votre cas.

Au lieu de cela, prenez ces mesures rapides pour atténuer la diffusion de votre profil et de votre contenu sur les réseaux sociaux après avoir été accusé d’agression sexuelle:

• Définissez vos paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux;
• Passez à un compte privé et non-public;
• Ne supprimez aucun compte;
• Ne supprimez ou ne modifiez aucun contenu précédemment publié sur vos chaînes;
• Abstenez-vous de vous engager dans des discussions ou la publication de messages concernant les accusations à votre sujet;
• Prenez des captures d’écran de tous les messages ou contenus en lien avec les accusations, qui sont publiés à partir d’autres comptes de médias sociaux, afin d’avoir une preuve même si les messages sont supprimés par l’autre utilisateur.

Si vous avez des question sur ce que vous devriez faire, face à une accusation de harcèlement sexuel contre vous sur les réseaux sociaux, n’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes là pour vous aider.